Home  Home  Zoom

Discours lors de la remise des palmes académiques

2015-12-07

Remise des palmes académiques

M. Axel Cruau, Consul général de France à Shanghai  

02/12/2015

  

M. le professeur HE Jifeng,

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un très grand plaisir de vous accueillir tous ce soir à la résidence de France à Shanghai.

Vous êtes, monsieur HE Jifeng, un scientifique de renommée internationale.

Vous êtes aujourd’hui une véritable référence pour la communauté internationale d’informatique théorique.

Votre nomination en 2005 au poste d’académicien de l’Académie des Sciences de Chine est venue s’ajouter à la longue liste d’honneurs qui vous ont été décernés de par le monde.

Nous sommes ici pour saluer l’excellence des recherches que vous avez menées, que vous menez encore, en informatique théorique, mais aussi récompenser votre implication dans la coopération franco-chinoise qui est ancienne et fructueuse.

Cela fait maintenant 35 ans que vous travaillez à resserrer les liens entre la France et la Chine.

Il se trouve d’ailleurs, que cela fait également 35 ans que ce consulat est ouvert. J’y vois, plus qu’un hasard ou une coïncidence, un symbole.

Dès 1980 en effet, vous entamez une collaboration fructueuse avec le professeur français Jean-Raymond ABRIAL sur le développement logiciel. Vous accueillerez par la suite à l’Université normale de Chine de l’Est (ECNU), comme c’est le cas depuis lors, de nombreux chercheurs de l’institut national de recherche en informatique et automatique (INRIA), de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) et du CNRS.

En 2008, vous vous rendez vous-même à l’INRIA, et participez au lancement d’un projet de coopération entre la France et la Chine.

C’est d’ailleurs peut-être là un des plus excellents arguments en faveur du développement de la coopération scientifique entre nos deux pays : au-delà des progrès qu’elle permet, je ne cesse de constater à quel point les liens professionnels qui s’y tissent se doublent de liens d’amitiés forts, véritables ponts entre nos deux civilisations.

Bien évidemment, je ne peux me passer d’évoquer le rôle essentiel qu’a joué le laboratoire franco-chinois d’informatique, d’automatique et de mathématiques appliquées (LIAMA) dans la coopération scientifique entre nos deux pays.

Créé voilà presque vingt ans entre l’INRIA et l’académie des sciences de Chine, l’ECNU l’a rejoint en 2013. Dans ce cadre, la faculté d’informatique de l’ECNU dont vous êtes le doyen, organise chaque année une école d’été qui ne cesse de grandir en popularité auprès des étudiants chinois.

En tant que directeur du centre LIAMA de Shanghai, monsieur HE, je vous remercie de faire vivre chaque jour ce projet dont les avancées contribuent à la renommée scientifique de nos pays.

Ce sont là tant de raisons qui me conduisent aujourd’hui à vous remettre les palmes académiques de la République française, symbole de la gratitude de mon pays pour l’ensemble de ce travail. Qu’elles vous encouragent à poursuivre encore plus avant !

  

  

Au nom du Gouvernement de la République, nous vous faisons Chevalier de l'Ordre des Palmes académiques

 

 

0

华东师范大学
École Normale Supérieure de l’Est de la Chine